fenêtre sur…

achevé en 2008
L’important n’est pas ce que l’on voit, mais ce que l’on ne voit pas. L’homme n’a plus la possibilité classique d’être seul à pouvoir connaître ce que le spectateur ne voit pas, favorisant l’identification. Il est ici dans la même position que le spectateur : il s’imagine ce qui va se passer. C’est le propre du suspens.

Nouvelle proposition de montage pour le célèbre film d’Alfred Hitchcok.
Les séquences où les acteurs observent leurs voisins sont montées bout à bout sans jamais nous montrer ce qu’ils voient

lui : 8 min 37
lui & elle : 3 min 17
lui & elle 1 : 3min 16
lui & elles : 2 min 45

dossier2009-11